La robotisation dans les grands magasins : quel avenir pour la distribution ?

Les lois de la robotique d’Isaac Asimov peuvent finalement bien se concrétiser et servir l’humanité. En effet, l’automatisation de la grande distribution s’ancre de plus en plus dans la réalité, mais quel avenir cela offre-t-il pour les travailleurs, et aux entreprises ?

Une montée progressive de l’automatisation

Depuis quelques années déjà, nous pouvons observer que l’automatisation se fait de plus en plus courante dans la grande distribution. Le progrès le plus notable et le plus habituel désormais dans notre quotidien est sans doute le Self Check Out, c’est-à-dire les caisses sans caissier ou caissière, devant lesquelles on enregistre nous-même nos articles pour payer. A présent, quasiment toutes les grandes surfaces de distribution en sont dotées. Le but de ces caisses automatiques et numériques est de procéder plus rapidement au paiement des achats, et de faciliter le service pour le client.

En 2012, le géant de livraison Amazon va plus loin, en robotisant ses centres de stockage. En effet, l’entreprise a mis en place des robots assistants pour ses entrepôts. Les employés leur donnent des directives depuis une tablette numérique, qui leur envoie toutes les informations nécessaires pour se mouvoir dans l’entrepôt, effectuer un travail efficace, en évitant tous les obstacles. On a donc affaire à un environnement connecté, qui propose un service plus rapide pour la livraison et la gestion des entrepôts. Hointer, une entreprise à Seattle, a même mis au point des robots qui amènent des articles dans les cabines d’essayage.

 

index

Un avenir robotisé presque inévitable

Il est difficile d’imaginer que l’automatisation des entreprises de distribution puisse s’arrêter là. Doug Stephens, auteur du livre The Retail Revival : Re-Imagining Business for the New Age of Consumerism, considère que dans trois à cinq ans, l’intelligence artificielle aura fait un énorme pas dans la grande distribution et que l’on peut d’ores et déjà imaginer des magasins entièrement automatisés.

Stephens met en exergue le fait que si on fait confiance aux machines qui existent déjà dans le domaine médical, pourquoi ne pas leur faire confiance dans le domaine de la distribution ? De plus, l’auteur avance que la soif de savoir du client est de plus en plus grande, et que les demandes sur les produits se font de plus en plus précises, et donc que les robots seront plus à même de répondre que des employés… humains.

Les conséquences sur l’emploi

Cette robotisation a bien évidemment des conséquences sur l’emploi, puisque les machines remplacent les travailleurs. A présent, il y a un(e) surveillant(e) de caisse pour quatre bornes de caisse, ce qui réduit considérablement les effectifs.

Néanmoins, il est impossible encore de dire que les grandes surfaces seront entièrement automatisées, car même si les machines sont d’une grande aide pour les magasins, il reste cependant essentiel d’avoir des employés à leurs côtés. Une bonne nouvelle pour ceux qui recherchent un emploi dans la distribution : nous ne sommes pas encore entrés dans la matrice.

Ces offres d’emploi devraient vous intéresser

       Toutes les offres d’emploi dans le commerce et la distribution

www.carriere-distribution.com/lists-offre/emploi/secteur/commerce-et-distribution

       Toutes nos offres dans la distribution en Ile de France

       www.carriere-distribution.com/lists-offre/emploi/region/ile-de-france